Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé, lundi à Alger, le lancement, dès ce jour, d'une plate-forme numérique, destinée notamment à réduire les délais des rendez-vous en radiothérapie, la qualifiant "d'acquis important" pour les malades.

Mise à la disposition des 14 centres de radiothérapie répartis à travers le territoire national, cette plate-forme numérique sera opérationnelle, dans un premier temps, au niveau de quatre (04) centres-pilotes, ceux d'AnnabaBécharSétif et d'Adrar, a précisé le ministre, lors de la présentation de ce nouvel outil au niveau du siège de son département.

IMG 2437

IMG 2451

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Elle permettra non seulement de réduire les délais des rendez-vous, mais également de rapprocher les malades des centres de radiothérapie", a-t-il ajouté, faisant part de "la disposition" des pouvoirs publics à prendre en charge les frais d'hébergement, voire même de transport, pour les patients contraints dans un centre ne relevant pas de leur wilaya de résidence.

"Il y a des particuliers qui ont mis leurs hôtels à la disposition de malades se traitant en radiothérapie et si cela n'existe pas, nous les prenons en charge s'ils doivent se déplacer à Adrar ou à Béchar!", a-t-il expliqué.

IMG 2452

 

 

 

 

 

 

Tout en relevant que la prise en charge du cancer est "une préoccupation majeure du président de la République, il a relevé les difficultés auxquelles sont confrontées les personnes atteintes de cette redoutable pathologie, citant l'accès à la radiothérapie dont les rendez-vous "peuvent prendre des mois".

Pr Benbouzid a relevé que "la numérisation des établissements relevant du secteur de la santé est déjà engagée et prendra du temps", mais que son département "s'est dépêché de procédé à numériser les rendez-vous en raison de leur extrême urgence".

"Nous devons réussir, faciliter et améliorer cette plate-forme, pour en atteindre la meilleure formule et ce, dans l'intérêt des malades", a-t-il insisté, avant de promettre "d'autres chantiers destinés à l'amélioration de la qualité de la prise en charge des citoyens.