SUITE AU DRAME DE DJELFA

Le Ministère de la Santé décide de se constituer partie civile

Alger le 29 juillet 2017- Suite au décès d’une parturiente à Djelfa, le ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière (MSPRH) a décidé de se constituer partie civile dans l’affaire que traitera la justice après le dépôt d’une plainte par la famille de la défunte.

Il est à rappeler qu’immédiatement après la survenue des faits, le ministre de la santé, le Pr. Mokhtar Hasbellaoui, a dépêché sur place une commission d’enquête constituée de trois inspecteurs et d’un professeur en gynéco-obstétrique chargés de faire toute la lumière sur tous les aspects administratifs, organisationnels et médicaux de cette affaire.

Tout en présentant ses condoléances à la famille de la défunte, le MSPRH informe que toute personne ayant fait preuve de négligence et de laisser-aller dans cette affaire sera sévèrement sanctionnée à la lumière du rapport définitif que remettra la commission d’enquête et ce, parallèlement à l’action en justice en cours.

Copyright Ministere de la Sante de la Population et de la Reforme Hospitaliere 2015 Tous Droits Reserves