INSPECTIONS SURPRISES A KOUBA ET A DOUERA

Les urgences et la maternité au menu.

La réorganisation des urgences médicales et chirurgicales et l’amélioration de l’offre en matière d’obstétrique (maternité) sur des bases normalisées ont constitué le fil conducteur de la visite surprise effectuée ce lundi matin aux hôpitaux de Kouba et de Douéra par le Pr. Hasbellaoui Mokhtar, Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière,.

La visite de l’établissement public hospitalier (EPH) Bachir Mentouri de   Kouba, a permis de mettre exergue la forte pression exercée sur le service de gynécologie-obstétrique où l’augmentation du nombre de lits pour améliorer l’hospitalisation des parturientes n’a pas bénéficié d’une augmentation des capacités techniques (salles opératoires et salles d’accouchement) ni d’un renforcement des effectifs. Tout en remerciant le personnel du service pour son engagement au service des usagers, le ministre de la santé a souligné l’urgence de remettre en ordre le fonctionnement des services de maternité sur des bases normalisées qui assurent l’utilisation optimale des capacités disponibles et préservent la sécurité et le confort des parturientes.

Au service des urgences médicales (PU) de l’EPH de Kouba, le Pr. Hasbellaoui Mokhtar a été interpellé par la longue durée de séjour (DMS) de certains patients au niveau de ce service. Une durée que n’explique qu’en partie la provenance de certains patients de l’intérieur du pays. là, aussi, le ministre de la santé a donné des instructions pour que le conseil médical de l’établissement examine le parcours du patient hospitalisé dans le cadre de l’urgence à l’effet de réduire son séjour au PU en permettant sa prise en charge par le service médical concerné.

La visite du ministre de la santé aux urgences du CHU de Douéra a permis de constater une forte implication du staff médico-administratif dans le projet d’amélioration de la prise en charge des urgences. En confiant la gestion des urgences médicales au service de médecine interne et les urgences de chirurgie au service de chirurgie viscérale, le projet mis en place s’est traduit par un retour aux normes universelles de durée de séjour au PU grâce à la reprise rapide des patients du PU par les services médicaux et chirurgicaux concernés. Au vu des améliorations remarquables induites par la mise en œuvre de ce projet, le ministre de la santé a donné instruction pour que la démarche employée soit étendue à l’ensemble des établissements.

Enfin, la visite du chantier de la clinique gynéco-obstétricale du CHU Douéra d’une capacité théorique de 150 lits a permis de constater que ce chantier est pratiquement terminé malgré les retards par rapport aux délais contractuels. A cet effet, et dans le souci d’utiliser avec efficience toutes les capacités qu’offrira la réception de cette structure, le Pr. Hasbellaoui Mokhtar a demandé la tenue d’une réunion consacrée à l’organisation du démarrage de cette structure qui vient renforcer les capacités du CHU.

 

Hospitalière, hhh,

IMG 2898 1 

 Télécharger en format HD

Copyright Ministere de la Sante de la Population et de la Reforme Hospitaliere 2015 Tous Droits Reserves